L’eau en français, tirerait ses origines du mot “ewe”, une déformation linguistique du mot “Eve”, la mère de tous les Hommes. Trois lettres qui définissent ce qui est à l’origine de toute vie. Dans de nombreuses traditions, cet élément serait à l’origine de toutes choses et serait la substance qui purifie et agit autant dans le visible que l’invisible. Toutefois, la science considère cet élément comme un mystère dont nous effleurons à peine la surface. 


Chaque chose de notre monde physique émet une signature électromagnétique. L’eau se manifeste sous une infinité de différentes fréquences. Elle serait capable de réagir aux informations qui l’entourent mais aussi de les enregistrer, telle une bande magnétique qui mémoriserait pour toujours l’intégralité des données de la vie, et de les restituer. C’est la substance qui serait choisie pour faire l’interface. L’eau est un élément clé, mais reste pourtant le solvant le plus complexe à étudier. Serait-ce dû à ses propriétés extraordinaires ? Ou bien du fait de son intime intrication avec la conscience ? Au-delà de la médecine, de la biologie et de la physique, l’eau pourrait-elle nous donner accès à une dimension plus subtile, informationnelle et spirituelle ?