L‘Humain existe depuis environ 7 millions d’années et plus de 99 % de son évolution s’est déroulée dans la nature. Nous y sommes adaptés. Certaines études montrent qu’il existe bel et bien un lien entre santé et nature. La nature nous soigne, elle libère en nous des énergies positives, et nous renvoie à nos origines. Le besoin de s’y ressourcer serait inscrit au plus profond de nous, sentiment parfois difficile à décrire. En japonais, il existe un terme pour ces sentiments profonds qui nous font intimement ressentir la beauté et le mystère de l’univers : yugen. 

 

Cette affinité avec le monde naturel serait fondamentale pour notre santé. La contact avec la nature est aussi vital que l’exercice physique ou une alimentation saine. Et si nous récoltons les fruits de notre présence en son sein, notre santé souffre lorsque nous en sommes séparés. Malheureusement, nous n’avons jamais été aussi éloignés de cette fusion avec la nature. Nous sommes devenus une espèce urbaine. Nous sommes également de plus en plus une espèce d’intérieur et regardons de plus en plus nos écrans. Plus nous passons de temps sur la nouvelle technologie, plus elle risque de nous faire souffrir. En 1984, le mot “technostress” a été inventé pour décrire un comportement néfaste autour de la nouvelle technologie. 

 

Cette série retrace ce lien si particulier que nous avons avec la nature. Des réminiscences dont l’esprit n’a parfois plus conscience, un héritage génétique qui ne cesse d’évoluer. A travers Réminiscences je fais appel à cette mémoire innée qui existe en chacun, qui fait de nous des êtres humains, partie intégrante de la vie, du Tout.